Abris de glace

Poursuite

Le petit néant de nos étreintes
Est le père de cet enfant
Qui n’a pas de corps propre
Sinon comme tous les enfants
Un ventre où toutes les déchirures
Ont élu domicile
Le grand vide de notre lit
Qui ressemble à tous les autres
A enfanté une humble lassitude
Géniteurs de notre propre défaite
Le monde ne disparaîtra pas avec nous
Et nous ne sommes pas immortels

0 Commentaire(s):

Enregistrer un commentaire

Lien(s) vers ce billet:

Créer un lien