Abris de glace

Distraction

Comme toujours chez Andréa, il y avait dans ces mots du bruit et de la fureur. Une rage simplette de se prouver à elle-même qu’elle existait à l’aide de phrases différentes. Indifféremment. Lui venait de se rhabiller, sûr de soi et de son emprise sur les femmes, un peu fatigué cependant par les exigences sensuelles d’Andréa. Mais il avait pris cette frénésie pour de la passion et cela flattait sa vanité. Il n’était pas inquiet, donc.
.../...

Pour lire la suite, télécharger la nouvelle au format PDF (130 ko)

0 Commentaire(s):

Enregistrer un commentaire

Lien(s) vers ce billet:

Créer un lien