Abris de glace

Clin d'oeil

Malgré l'agitation croissante autour de nous, les émeutes de plus en plus fréquentes dans les rues et les tavernes, et la folie meurtrière qui s'était emparée du peuple de Paris, nos travaux progressaient.Nous savions déjà que la queue d'un lézard continue de s'agiter de façon spasmodique plusieurs minutes après qu'on l'a coupée, et que les soldats mutilés ressentent encore la douleur dans leur bras ou leur jambe broyé de nombreux jours après l'amputation du membre blessé. Nous avions découvert qu'un rat auquel on avait coupé la tête continuait de claquer des mâchoires durant quelques secondes et que dans les hôpitaux les malades atteints de fièvre maligne continuaient de suer fortement après que leur cœur avait cessé de battre. Nous avions même constaté un regain de sudation trois minutes environ après la mort, qui cessait définitivement entre dix et quinze minutes plus tard selon les sujets.
.../...

Pour lire la suite, télécharger la nouvelle au format PDF (160 ko)

0 Commentaire(s):

Enregistrer un commentaire

Lien(s) vers ce billet:

Créer un lien