Abris de glace

Cadavre exquis

C’était plus facile qu’il ne l’avait imaginé. Il n’y avait qu’à coller les uns à la suite des autres les bouts de papier disposés en tas devant lui, sans tenir compte ni de la qualité du papier, ni de sa couleur, ni des personnalités différentes que trahissaient les divers styles et les diverses formes d’écriture. Bien sûr, le résultat de ces collages avait quelque chose d’un peu effrayant, avec ses lettres penchées tantôt à droite, tantôt à gauche, tantôt ramassées les unes contre les autres jusqu’à presque se confondre, tantôt dissociées et comme honteuses de leur solitude, tantôt bleues, tantôt noires, ou violettes. Par contraste, les quelques groupes de mots dactylographiés prenaient, à cause de leur unité de forme et de taille et de leur parfait alignement, l’aspect inquiétant de milices armées au sein d’une foule en tumulte. Oui, le résultat d’ensemble évoquait assez l’œuvre d’un fou hanté par une foule de démons aux voix discordantes et vociférantes occupés à se disputer la parole au sein d’une assemblée de sabbat.
.../...

Pour lire la suite, télécharger la nouvelle au format PDF (160 ko)

0 Commentaire(s):

Enregistrer un commentaire

Lien(s) vers ce billet:

Créer un lien